Petit bilan de l’AGO 2016

Est à cause du lieu (salle du Vigneau), de l’heure (début de l’enregistrement des participants à partir de 16 h 30), ou des mauvais souvenirs laissés à beaucoup par l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) AGO 2015 (plus que confuse et se traînant jusqTablette de voteu’à 23 h sans que ce qui était proposé au vote ou décidé soit clairement identifié) ? Toujours est-il que, cette année, le nombre de copropriétaires présents ou représentés n’a, à aucun moment de la soirée, été supérieur à 50%. On peut le regretter tout en comprenant certains arguments des absents et surtout en cherchant à améliorer les choses.

En ce sens, le déroulement de l’assemblée générale, avec les moyens d‘enregistrement et de vote,sur des tablettes reliées en Wi-Fi à l’ordinateur, d’une société de service informatique, a laissé apparaître de gros progrès tant dans la gestion du temps que dans la clarté des scrutins :

  • Après l’examen de chaque résolution, le résultat du vote correspondant est ensuite immédiatement projeté sur un écran et donc visible par tous sans ambiguité.
  • Avec les tablettes, le vote le plus court a été de 41 secondes, le plus long (voir ci-après) de 12mn et la durée moyenne d’un vote a été de 2mn 11s
  • Le vote le plus long, le premier (élection du président de séance), a nécessité une phase d’apprentissage pour l’utilisation des tablettes. Ce temps de 12 mn sera difficile à beaucoup réduire sauf s’il est possible que chaque tablette (il y en a une pour deux) soit partagée par un « habitué » et un « non-initié »
  • La durée réelle de l’AGO a été de 3h 37 mn pour un début effectif à 17h 15mn  et une fin à 20h 52mn. L’obligation d’élire un par un les membres du Conseil Syndical en renouvellement cette année a pris 44 mn. En année « normale » on peut  espérer gagner au moins 30 mn, s’il ne reste que 3 à 4 conseillers syndicaux à élire.
  • La présentation du rapport d’activité du conseil syndical en 27 mn a été trop longue et doit pouvoir être réduite à un peu moins d’un quart d’heure soit un gain de 12 mn environ.

Pour une AGO, il semble donc possible, en se tenant à un nombre de résolutions compris entre 20 et 25 – ce qui est d’abord une question de réflexion et de préparation en amont – de tenir des séances d’une durée inférieure à 3 heures. Ce sera l’objectif pour 2017 : plus près du Golf (au C.S.C. du Sillon de Bretagne) si possible et à une heure restant à déterminer, sachant que, pour des raisons de coût, il n’est pas envisageable de terminer après 23 h.

Par ailleurs en marge de l’AGO, au sens strict, à l’issue de l’examen de la résolution 40, se sont tenues, dans une certaine confusion,  trois Assemblées Générales Spéciales (AGS). C’est ainsi que les résolutions 41 et 42 ont, non-conformes au règlement de copropriété ont été votées suivant des modalités également non-conformes à ce règlement. À l’avenir il pourrait être judicieux de ne pas inscrire des AGS de bâtiments, de blocs ou de cages d’escaliers à l’ordre du jour des AGO de la résidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.