S’informer, comprendre, choisir.

Commentant l’article « Notre projet pour le devenir du Club House » publié, sur le site Internet de la copropriété, le 1er septembre,  par l’association « Bien Vivre au Golf » un copropriétaire a écrit le  2 octobre :

Je suis absolument contre la destruction du club house et entièrement favorable au projet présenté ici, d’autant plus que ce bâtiment donne un cachet à l’ensemble de la résidence, et une valeur architecturale que les barres d’immeuble ne possèdentreflechir malheureusement pas…

Depuis, un autre copropriétaire a écrit au Président du Conseil Syndical :

… Lors de la consultation sur le devenir du Club House, nous avons voté pour sa démolition. Non pas que ce bâtiment nous gêne, mais uniquement pour une question financière.

Depuis notre arrivée au Golf, nous avons eu notre dose de frais à payer. Il y a eu d’abord la mise en conformité de l’ascenseur … Puis il y a eu le ravalement … car cela devait être fait tous les 20 ans. Enfin, il y a eu les travaux d’étanchéité des terrasses de notre bâtiment. Résultat : nous nous sommes retrouvé avec des appels de fonds de plus de 1000 € par mois ! Grosso modo la moitié du montant de notre retraite.

Alors, nous comprenons bien que certains veuillent préserver le patrimoine du Golf, mais nous ne voulons pas que cela nous coûte encore la « peau des fesses ». C’est peut-être un raisonnement égoïste par rapport à certains anciens, mais notre budget n’est pas élastique.

Sur le fond, les positions énoncées ci-dessus sont éminemment respectables. Continuer la lecture